Comment bien décaper un vieux volet de bois ?

Les volets en bois sont très souvent confrontés à l’usure, la pluie et la pollution. Dans certains cas, même la meilleure des installations pourrait finir par se dégrader, allant jusqu’à voir sa peinture s’abîmer. Dans cette situation, il faut nécessairement décaper les couches de peinture avant de décorer les volets de bois. Voici quelques méthodes pour réussir très facilement cette tâche. Suivez nous !

Le décapage thermique

Cette méthode requiert l’usage d’un décapeur thermique. Une fois que le décapeur est suffisamment chaud, il suffit de le rapprocher du volet de bois. Cette action permettra de faire fondre la couche de peinture pour ensuite la gratter avec une spatule. Il est possible de louer des décapeurs thermiques à partir de 10 € par jour.

Toutefois, cette méthode est peu recommandée sur le bois, car il est possible de bruler celui-ci par erreur. Pour précaution, vous devez éviter de rapprocher le décapeur thermique à moins de 10 cm du bois pour éviter qu’il ne s’enflamme.

Bien que vous puissiez exécuter l’opération vous-même, il serait prudent de solliciter les services d’un professionnel. En vous rendant sur https://www.DU2F.com vous avez plus d’assurance de dénicher un qui puisse vous proposer des services sur mesure.

Le décapage chimique

Pour effectuer le décapage chimique du bois, il vous suffit de passer une couche épaisse de gel décapant à l’aide d’un pinceau. Ensuite, patientez 15 à 45 minutes que le gel agisse. Lorsque le revêtement commence à lâcher, vous pouvez le retirer à l’aide d’une spatule. Par la suite, vous devez procéder au rinçage du bois avec de l’eau.

L’avantage des décapants chimiques réside dans le fait qu’ils offrent un très bon rendu sans altérer les volets et la teinture du bois d’origine. Pour ainsi dire, ils permettent de décaper plus facilement certaines parties du volet difficiles d’accès.